Partager +
Imprimer

B.V.R.B. : l’Histoire d’une estampille mystérieuse 2 octobre 2014

Bernard Van Risen Burgh

Cette estampille mystérieuse, faite de quatre initiales, a longtemps intrigué les chercheurs et donné lieu à de multiples hypothèses. D’autant qu’elle figurait sur des meubles Louis XV parmi les plus remarquables qui soient. Il aura fallu attendre l’année 1957 pour qu’un élève de Pierre Verlet à l’École du Louvre, Jean-Pierre Baroli, après de longues recherches dans les archives notariales relatives au faubourg Saint-Antoine, découvre la véritable identité, ou plutôt des ébénistes qui se dissimulaient sous ce sigle.

Assez curieusement, ces trois artisans – père, fils et petit-fils – possédaient le même prénom. À l’origine, l’attention de Pierre Verlet avait été attirée par la présence, dans les catalogues de vente du XVIIIe siècle – notamment ceux des collections du peintre François Boucher en 1771 et de Blondel de Gagny en 1776 -, de meubles de grande classe indiqués comme œuvre d’un « habile artiste » du nom de Bernard.

Plusieurs auteurs avaient alors attribué ces meubles à l’ébéniste Pierre Bernard, mais leur description correspondait davantage à l’exceptionnelle qualité des ouvrages frappés de l’énigmatique estampille « BVRB ». Restait à trouver un artisan prénommé Bernard dont le nom justifie les trois dernières initiales : VRB. C’est ce nom qu’a découvert Jean-Pierre Baroli : celui d’une famille hollandaise, les Van Risen Burgh, dont l’orthographe déformée deviendra parfois Vanrisemburgh ou Vanrisamburgh. Ils sont trois et, assez curieusement, aucune mention de leur accession à la maîtrise n’a pu être vérifiée. Les deux premiers l’ont reçue avant 1730, alors que les documents corporatifs en possession de la Bibliothèque nationale ne commencent qu’en 1735 ; Quant au troisième, il ne sollicitera même pas la maîtrise et, après la mort de son père, continuera à travailler sous la direction de sa mère en utilisant toujours la même estampille.

Retrouvez notre commode B.V.R.B sur notre site internet: cliquez ici

Toutes les actualités

ICFF - New York 33 days left

18 avril 2017

ICFF - New York 33 days left

The new creations of ALLOT and Amandine de Brévelay are now on the way to New York. Featuring french art de vivre. All along the remaining time before the grand opening of ICFF, Allot and Amandine de Brevelay are proud to show you New materials, our antique technics, our Know-how and vision of french art de vivre. More Informations